Ouvrir la recherche
Actualité

Réunion des cinémas indépendants du 6e - mercredi 10 février 2021

Mise à jour le 22/02/2021
Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6e arrondissement de Paris et conseiller régional d’Ile-de-France, et Paul Maria, conseiller d’arrondissement délégué au développement économique, ont réuni mercredi 10 février 2021 les gérants des cinémas indépendants du 6e. Cette réunion s’est tenue en présence de M. Gomez et de Mme Péricaud de la Mission Cinéma de la Ville de Paris.
Plusieurs messages essentiels à l’activité des cinémas indépendants ont été évoqués :
- « La culture a été sacrifiée durant la crise sanitaire », alors que les Français aspirent à se divertir dans une période qu’ils considèrent comme « extrêmement morose ».
- « Nous souffrons d’une absence totale de visibilité quant à une prochaine réouverture », alors même que des protocoles sanitaires adaptés avaient été mis en place de juin à octobre 2020 et donnaient toute satisfaction. Assister à une séance de cinéma dans de telles conditions ne peut pas être considéré « plus dangereux que de faire ses courses ou de se rendre à l’école ».
- Le soutien apporté aux cinémas indépendants par l’Etat, la Région et la Ville a permis leur survie en 2020, mais une fermeture prolongée rend indispensable la prolongation des dispositifs de soutien en 2021. Les aides aux cinémas, et notamment la neutralisation des loyers, devront continuer d’accompagner la reprise, en évitant toute interruption brutale (nécessité de mettre en place un mécanisme de « sifflet »).
- Si elle vaut toujours mieux qu’une fermeture administrative, une réouverture en période de couvre-feu apparaît néanmoins pénalisante pour bon nombre de dirigeants de cinémas indépendants : un couvre-feu à 20h ne permet en effet d’assurer que 50 % de l’activité ; ce pourcentage chute à environ 30 % dans le contexte d’un couvre-feu fixé à 18h.
- Une réouverture ordonnée devrait passer par la mobilisation de tous les publics, y compris les publics scolaires qui pourraient être invités à reprendre le chemin des cinémas en privilégiant leurs cinémas de quartier. Des dispositifs d’accompagnement des publics scolaires au cinéma existent ; ils doivent plus que jamais être utilisés par les établissements en cette période inédite.
- Le point de non-retour pour les cinémas indépendants se situe aux alentours de mars-avril 2021: toute fermeture administrative prolongée au-delà de cette période porterait un coup fatal à un grand nombre d’entre eux, à Paris comme dans toute la France. Pour cette raison, il est proposé que Mme la Maire de Paris et les Maires d’arrondissement adressent conjointement un message d’alerte explicite au Gouvernement. Ils souhaitent que ce message « soutienne la diversité de l’offre culturelle parisienne », mais soit également vu comme « le relais des préoccupations » de tous les gérants de cinémas indépendants de France.